Une autre réalité

 

 

IMG_2934
Dona Valeria Crédit-photo: Lauriane Beaulieu

Une des premières questions que l’on pose quand on rencontre une nouvelle personne est : « Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » Quand on me posait cette question, je répondais que j’étais étudiante. C’était facile. C’était en quelque sorte mon étiquette. En terminant mes études en avril dernier, je perdais ce statut qui m’était si cher. Je me retrouvais en période de transition où il y avait plus d’incertitudes que de certitudes et des questionnements sans réponse.

À la fin de mon baccalauréat, deux options se dessinaient devant moi : poursuivre mes études au second cycle ou rentrer sur le marché du travail. Je n’avais envie ni de l’une, ni de l’autre, pas tout de suite. Pour ma part, je voyais d’autres options, notamment celle de partir avec mon backpack à la découverte de notre si belle planète ou bien partir travailler à l’étranger. Une chose était certaine, je voulais vivre de nouvelles expériences à l’international. C’est ainsi que je tombai sur les offres de stage de SUCO dans le cadre du Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ). Passé le processus d’entretien et de sélection, l’équipe de SUCO  m’a attribué le stage de conseillère en commercialisation dans la ville de Huari, située dans le département d’Ancash, au Pérou.

lauriane
Productrices de la communauté d’Ampas Crédit-photo: Fléchère Francoeur

 

 

Arrivée à Huari, j’entrais dans un nouveau monde. Cette ville, située dans la sierra péruvienne, se trouve à une altitude de 3150 mètres au-dessus du niveau de la mer. Comme on me l’avait maintes fois répété durant ma formation pré-départ à Montréal et à mon arrivée à Lima, j’étais vraiment en el campo ! Le partenaire local avec qui j’effectue mon stage se nomme Allpa, mot en quechua qui signifie « terre ». L’association Allpa pour la Coopération et le Développement Durable travaille principalement avec les familles rurales dans les communautés andines, populations dont la langue première est le quechua et qui ont souvent un faible niveau de scolarisation. L’association intervient sur différents axes, notamment l’agriculture familiale (irrigation et potagers biologiques), l’élevage familial (pâturages, santé animale, insémination artificielle, produits laitiers et commercialisation), le renforcement organisationnel, l’environnement et l’égalité des genres.

pérou lauriane
Habitante de la communauté de Yanagaga. Crédit-photo: Lauriane Beaulieu

Mon travail avec Allpa a deux facettes : la oficina, le travail de bureau et el campo, les visites dans les communautés. Depuis mon arrivée, j’ai pu aller à la rencontre de différentes communautés appartenant au district de Huari avec lesquelles travaille Allpa. Les sorties en el campo font changement du cadre du bureau et m’ont permis de découvrir une toute autre réalité, celle des familles rurales des Andes péruviennes. Rencontrer ces familles, voir leur milieu de vie, constater tout le travail accompli par SUCO et Allpa au cours des dernières années ainsi que les efforts qui sont déployés jour après jour pour appuyer ces dernières m’ont en effet, fait prendre conscience d’une réalité qui m’était étrangère.

Contribuer au développement de communautés locales et participer à des actions concrètes visant à améliorer les conditions de vie et à renforcer les capacités de personnes plus vulnérables est une réelle source de  motivation.. C’est une expérience enrichissante tant sur le plan personnel que professionnel. Ce stage me permet entre autres, d’ouvrir les yeux sur une réalité jusqu’alors inexplorée.


Par Lauriane Beaulieu, conseillère en commercialisation ( stages PSIJ), Pérou

Le Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) est réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.