Prendre soin de la terre, c’est prendre soin de la vie

« L’agriculture occupe environ 40 % de la surface de la terre, consomme 70 % des ressources mondiales en eau et gère la diversité biologique. » (FAO)

Cultiver pour nourrir

Pour répondre à la demande d’agrocarburants et de bioplastiques, des terres à vocation agricole sont détournées de leur utilité première au profit de systèmes de production non alimentaire. L’objectif premier de l’agriculture devrait être de nourrir les populations.
L’agriculture durable permet d’offrir des solutions viables aux défis que posent l’insécurité alimentaire et un environnement physique de plus en plus vulnérable face aux changements climatiques.

Pourquoi pratiquer une agriculture « durable » ?

Parce qu’elle comprend une bonne gestion des ressources naturelles comme l’eau et le sol en vue d’une meilleure production alimentaire. Parce qu’elle favorise l’emploi de techniques écologiques qui ne font appel à aucun produit chimique. L’agriculture durable ne nuit pas à la santé des personnes, ni à l’environnement et elle nécessite peu de ressources.

Pratiquer l’agriculture durable permet aux familles paysannes d’expérimenter des techniques variées, nouvelles et améliorées. Elle leur permet de mieux utiliser et conserver l’eau, de réduire l’érosion des sols, de diversifier leur production agricole et même d’améliorer l’élevage d’animaux.
Avec son approche agroenvironnementale, SUCO renforce les capacités de production des agricultrices du Sud et leur permet de vivre d’une agriculture familiale, à échelle humaine et durable, tout en subvenant aux besoins de leur famille.

Des résultats tangibles

Honduras – 30 familles ayant une ferme modèle a ont partagé leurs nouvelles connaissances en agroécologie et diversification des cultures.

Haïti – La production des filières agroalimentaires a été améliorée et la biodiversité a été préservée.

Nicaragua – Des techniques de production agroécologiques ont été implantées dans 968 fermes, ce qui a permis d’augmenter la production de 22 % malgré la sécheresse.

 

Linda a les pieds sur terre

UNE INSPIRATION

LINDA GAGNON

Chargée de programme à SUCO

Chargée de programme depuis 2006 à SUCO, Mme Gagnon travaille plus spécifiquement sur les questions liées à l’égalité entre les femmes et les hommes, l’agriculture durable et l’environnement. Elle est d’ailleurs l’instigatrice de l’approche agroenvironnementale de SUCO.

Mme Gagnon a travaillé durant plus de 16 ans en Amérique latine (Bolivie, Salvador et Nicaragua) pour divers organismes de coopération. Au Guatemala, elle a pris part à la mission de paix des Nations Unies en tant que vérificatrice des accords de paix, spécifiquement ceux liés aux conflits agraires, de travail, de liberté syndicale et d’association.

 

agriculture
entrepreneuriat
gouvernance
nutrition
sécurité alimentaire
égalité
changements climatiques
éducation