Leurs affaires, c’est notre affaire à toutes et à tous !

« On estime que les rendements agricoles de 34 pays en développement pourraient connaître une augmentation moyenne de 4 % si les femmes avaient accès aux mêmes ressources que les hommes. Cette augmentation permettrait une réduction de la malnutrition atteignant les 17 %, ce qui représenterait quelque 150 millions de victimes de malnutrition en moins dans ces 34 pays. » (ONU Femmes)

Favoriser l’autonomisation économique des femmes rurales demeure essentiel pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans le monde.

« En 2010, les femmes représentaient 43 % de la main-d’œuvre agricole dans les pays en voie de développement. » (ONU Femmes)

L’accessibilité aux ressources et à la formation

Malgré leur rôle crucial dans la production et la transformation des aliments, les femmes ont moins accès aux ressources que les hommes (accès difficile à la terre, aux engrais et semences, aux outils, aux formations techniques, etc.).

« Dans les pays en développement, seules 10 % à 20 % des femmes sont propriétaires de la terre qu’elles travaillent et qui constitue leur principale source de revenu et de nourriture. » (ONU Femmes)

SUCO a mis sur pied plusieurs projets destinés à l’autonomisation des femmes. À travers des programmes de formations axées sur l’agriculture durable et l’entrepreneuriat, les femmes arrivent à devenir les actrices de leur propre développement économique, mais aussi de celui de l’ensemble de leur communauté, voire même de toute une région.

Elles apprennent de nouvelles techniques agroécologiques, développent leur estime personnelle, augmentent leur production agricole de manière durable et commercialisent leurs produits. Cela leur permet d’avoir un revenu pour subvenir aux besoins de base de leur famille (soins de santé, étude des enfants, etc.).

Des résultats tangibles

Nicaragua – De nouveaux revenus ont été réalisés par 614 familles grâce à la commercialisation de leur surplus de production.

 

Sénégal – Les connaissances des productrices maraîchères ont été améliorées en approvisionnement, en fixation des prix, en montage et distribution de paniers biologiques.

agriculture
entrepreneuriat
gouvernance
nutrition
sécurité alimentaire
égalité
changements climatiques
éducation