Ciné Vert : une première édition couronnée de succès

 

Près de 1400 acteurs·rices de changement se sont réunis pour discuter et se mobiliser autour des questions environnementales

C’est du 2 au 5 mai dernier que s’est déroulée la première édition de Ciné Vert, un festival de films documentaires sur l’environnement organisé par SUCO et Funambules Médias, au Ausgang Plaza à Montréal.

Ciné Vert la transition écologique : le temps d’agir  

S’inscrivant dans la volonté de SUCO et Funambules Médias de favoriser un engagement citoyen, Ciné Vert, par un processus de médiation culturelle, se présente comme un espace de rencontre, de réflexion et d’échanges sur des enjeux actuels touchant notre société. Au fil des quatre projections et des six événements, ce sont près de 800 personnes qui ont été invitées à réfléchir et à débattre sur la façon de repenser nos modes de consommation et de production à une échelle autant locale qu’internationale dans un contexte où les problèmes environnementaux sont manifestes et les actions collectives urgentes. Ciné Vert en tournée a également été à la rencontre de près de 600 citoyen·ne·s de Sherbrooke, Trois-Rivières et Verdun qui se sont également réunis pour échanger autour des questions environnementales.

Plus que de simples projections

En marge de la présentation des films, différentes activités ont été organisées afin d’inviter les citoyen·ne·s à participer à des débats et à rencontrer des acteur·trice·s d’ici et d’ailleurs qui contribuent à un changement de modèle économique et social afin de transformer en profondeur nos façons de consommer, de produire, de travailler et de vivre ensemble.

Une programmation diversifiée et de qualité

Pour cette première édition, l’équipe du festival avait concocté une programmation riche et de calibre international. Au menu, quatre long-métrages en provenance de France, d’Australie, d’Argentine et du Canada ont été présentés, incluant trois premières canadiennes, dont le film 2040, de Damon Gameau ayant fait partie de la sélection officielle au festival de film de Berlin 2019. Les films diffusés ont proposé des nouveaux modèles positifs d’utilisation de nos ressources, de notre énergie, et de notre façon de consommer en présentant des histoires concrètes où des gens ont choisi d’intégrer le changement social dans leur quotidien. Les spectateurs présents ont ainsi eu l’occasion de réfléchir et de débattre sur différents enjeux environnementaux primordiaux en s’inspirant des sujets abordés dans les films, tels que les semences, la désobéissance civique ou l’agriculture biologique, tous des exemples de sujets abordés dans le film Chemins de travers de Sébastien Majonchi. De passionnants échanges ont suivi les projections en présence, entre autres, du réalisateur Damon Gameau directement de l’Australie. Pascal Priori, vice-président de Vigilance OGM et Eddy Perez, analyste des politiques chez Réseau Action Climat ont quant à eux, pu aborder la question de l’utilisation des pesticides au Québec et l’urgence climatique suite aux projections de Viaje a los Pueblos Fumigados de Fernando Solanas et de Métamorphose de Nova Ami et Velcrow Ripper.

Soirée ciné-discussion : Cours vers la transition!

En plus des longs métrages, les participants ont également assisté à une projection-discussion autour de cinq courts métrages présentant des initiatives citoyennes autant locales qu’internationales : du Sud-Ouest de Montréal en passant par les Laurentides au Québec, l’Inde, les Pays-Bas, le Pérou et le Sénégal! Suite aux projections, le public a eu l’occasion d’échanger avec les différents intervenants sur place dont 2 stagiaires du programme PSIJ de SUCO. Le court-métrage Sortir du désert, produit par SUCO et l’ŒUVRE LÉGER a également fait partie de la programmation.

Panel de discussion sur la Transition écologique : des pistes de réflexion

Durant ce panel organisé en collaboration avec la Chaire de recherche sur la transition écologique de l’UQAM, le public a eu la chance d’échanger avec René Audet, sociologue de l’environnement et titulaire de la Chaire de recherche UQAM sur la transition écologique, Patrick Bonin, responsable de la campagne Énergie et Climat à Greenpeace, Sophie L. Van Neste, professeure au Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS et Linda Gagnon, conseillère en environnement et chargée de programme chez SUCO. Nos panélistes ont proposé des pistes de réflexion pour amorcer une transition écologique en fonction de trois différents aspects : le système alimentaire, l’énergie et le climat, ainsi que l’aménagement du territoire.

World Café : vers le changement!

Ciné Vert a également organisé un World Café dont l’objectif était de réfléchir ensemble à des solutions concrètes sur la transition écologique. Le World Café est une méthodologie de conversation qui repose principalement sur partage d’idées en différents petits groupes discutant de sujets précis et dont les participants peuvent joindre et quitter à leur guise. Dans le cadre de Ciné Vert, les participants au World Café ont pu partager leurs réflexions de manière créative avec 12 membres d’organisations travaillant déjà dans le sens de la transition écologique. Les échanges ont été très riches et ont permis d’aborder l’importance de notre action en tant que citoyen·ne·s et consommateur·trice·s, des impacts de nos décisions au quotidien et des efforts concrets qu’il nous est possible d’accomplir individuellement et collectivement.

Les organismes représentés étaient : Arbre-évolution, Association québécoise Zéro Déchet, Cyclo Nord-Sud, Extinction Rebellion, Festival de la décroissance, Foire Écosphère, La Tasse, Mission 100 Tonnes, Réseau des femmes en environnement, Réseau Action Climat, Vigilance OGM.

Exposition d’arts visuels PRUNELLE

Ciné Vert est fier d’avoir présenté sa première exposition d’arts visuels s’étant déroulée pendant toute la durée du festival, au Ausgang Plaza. Dans cette exposition, 14 artistes ont choisi de mettre l’accent sur les conséquences de notre mode de vie et de la pollution excessive, alors que d’autres ont plutôt décidé de nous présenter ce qu’un changement de paradigme aurait à nous offrir. Les artistes de PRUNELLE ont insisté sur l’urgence d’agir, jetant un regard singulier sur l’environnement qui nous entoure ou mettant en valeur des matériaux recyclés.

Photos : Aja Palmer Photography

Ce nouveau festival a été rendu possible grâce à l’appui financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, ainsi que le Gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada et de la Caisse d’économie solidaire Desjardins. Merci!

Les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des participant·e·s ont été comptabilisées et seront compensées cet été par Arbre-Évolution, une coopérative de solidarité spécialisée en reboisement social.

Merci aux partenaires !

Programmation complète de Ciné Vert : http://cinevert.org
Facebook : https://www.facebook.com/festivalcinevert/

Informations :

Yasmina Britel
Agente de programme à la Mobilisation du public, SUCO et coordonnatrice Ciné Vert
514 272-3019, poste 234
yasminabritel@suco.org


Ciné Vert à Lima

 

Cine Verde pour célébrer le Jour de la Terre à Lima

Le 22 avril est le jour choisi pour célébrer la Terre, celle qui nous donne des ressources précieuses, de l’air à respirer et de l’eau à boire. Malheureusement, cette Terre si importante est menacée par tous les bouleversements que lui font vivre les humains, nombreux et grands consommateurs de ressources naturelles. Le 22 avril, le Jour de la Terre permet de nous rappeler l’importance de respecter la planète pour que ses ressources perdurent pour encore très longtemps et que les prochaines générations puissent aussi en profiter.

C’est dans ce contexte que l’équipe de SUCO à Lima, au Pérou, a eu envie de faire d’une pierre deux coups en organisant, avec son partenaire IDMA, l’événement Cine Verde pour célébrer le Jour de la Terre et, en même temps, s’inscrire dans le festival de films documentaires sur l’environnement, Ciné Vert, organisé à Montréal, Sherbrooke et Trois-Rivières par SUCO.

L’initiative est venue de Montréal avec comme idée d’éventuellement reproduire le festival Ciné Vert dans les différents pays d’intervention de SUCO si le festival continuait dans les prochaines années. Avec l’équipe de SUCO à Lima, nous avons pensé qu’il n’était pas trop tôt pour lancer une première mini version du festival à l’étranger en présentant un des documentaires de la programmation : Viaje a los Pueblos Fumigados du réalisateur et producteur argentin Fernando Solanas.

Ce documentaire, qui s’inscrit dans une série de 8, présente les conséquences sociales et environnementales du modèle agricole argentin : agriculture transgénique et utilisation intensive des agrotoxiques (glyphosate, épandages, fumigations) qui ont provoqué l’exode rural, la déforestation, la destruction des sols, mais aussi la multiplication des cas de cancers et de malformations à la naissance.

Le Pérou étant un pays avec une production agricole assez importante, il nous a semblé être le terreau fertile idéal pour organiser une projection du documentaire, puis inviter des spécialistes de l’agronomie et de l’agroécologie afin de créer un espace de discussion avec le public pour penser à des pistes de solutions et proposer des alternatives écologiques et durables aux techniques agricoles traditionnelles. Nous avons aussi invité les membres de plusieurs organisations non-gouvernementales et internationales, ainsi que de l’ambassade canadienne et de certains ministères à participer, avec nous, à cet événement pour souligner la planète, mais aussi pour penser à des solutions pour l’avenir.

– Élise Lortie, conseillère en environnement à Lima


Plus de 3 000 $ amassés pour le fonds FORCE dans le cadre du Défi caritatif Banque Scotia

 

29 courageux·euses ont affronté le froid pour soutenir les projets de SUCO

Malgré le froid et la température peu clémente, 29 coureur·euse·s ont soutenu SUCO lors du Défi caritatif Banque Scotia qui s’est tenu au parc Jean-Drapeau à Montréal les 27 et 28 avril derniers. Grâce à leur implication, un total de 3 076 $ a été amassé pour le Fonds FORCE, le Fonds de résilience climatique et économique.

Nous remercions chaleureusement nos participants et participantes ainsi que tous ceux et toutes celles qui les ont appuyé·e·s.

À propos du Fonds FORCE

De la famille d’agriculteurs et d’agricultrices du Sénégal à la direction d’une entreprise canadienne, les changements climatiques affectent l’ensemble de la planète. Cependant, les conséquences sont encore plus graves pour les personnes pauvres et marginalisées, particulièrement les femmes et les jeunes qui dépendent de leur production agricole, donc du climat, pour se nourrir et pour subvenir aux besoins de leur famille.

En 2016, suite à l’ouragan Matthew, une grande collecte de fonds a été organisée par SUCO pour soutenir rapidement les populations affectées à Haïti. La générosité des donateurs individuels et institutionnels a permis à SUCO de répondre de façon opportune et efficace aux besoins de relance agricole de la population haïtienne après l’ouragan qui a touché plus de 90 000 personnes. En moins de deux semaines, SUCO a pu démarrer un projet de réhabilitation de jardins maraîchers et a été en mesure d’assurer la production d’aliments sains et nutritifs en quantité suffisante pour plus de 2 500 familles dans le sud du pays.

Suite à cette expérience, il est devenu évident pour SUCO qu’un fonds devait être créé pour ce type d’événement qui ne cessera d’augmenter en nombre au cours des prochaines années en raison des changements climatiques. Les chiffres de l’ONU le disent : en 2017, les crises alimentaires aggravées par les changements climatiques ont touché un nombre effarant de personnes, soit l’équivalent du total de la population de toutes les grandes villes canadiennes. De ce nombre, on compte 1,4 million d’enfants.

Réduire les risques, répondre et se relever

Contribuer au Fonds FORCE, c’est appuyer SUCO afin que l’organisation puisse mettre son expertise à contribution en cas de situation d’urgence et en adaptation et résilience climatique.

Une relance agricole efficiente lors d’une situation d’urgence
  • Réhabilitation des terres agricoles
  • Restauration des infrastructures d’irrigation
  • Livraison et distribution de semences
  • Restauration des jardins maraîchers
  • Mobilisation des populations
Une agriculture durable afin de favoriser l’adaptation et la résilience climatique
  • Production et diversification agricoles
  • Développement de formations professionnelles
  • Commercialisation et entrepreneuriat
  • Reforestation et revalorisation des milieux = solution viable

Vous aimeriez en apprendre davantage sur le Fonds FORCE? Contactez Mario Trudeau au 514 272-3019, poste 223, ou mariotrudeau@suco.org.


Ciné Vert dévoile sa programmation !

 

Ciné Vert : nouveau festival de films sur l’environnement

Parce que c’est le temps d’agir

Du 2 au 5 mai 2019 à Montréal

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance du tout premier festival de cinéma de SUCO ! Conçu en collaboration avec Funambules Médias, Ciné Vert est un festival de films documentaires sur l’environnement, qui aura lieu du 2 au 5 mai 2019 au Ausgang Plaza à Montréal Montréal (6524 rue St-Hubert, H2S 2M3, Métro Beaubien), sur le thème de la transition écologique. L’idée derrière les quatre projections et les six activités de cette première édition est de réfléchir et débattre sur la façon de repenser nos modes de consommation et de production à une échelle autant locale qu’internationale. Parce que c’est le temps d’agir, nous comptons sur votre présence ! N’hésitez pas à inviter vos amis et les membres de vos familles ! Retrouvez toute la programmation à : www.cinevert.org 


Déserts alimentaires d’ici et d’ailleurs, prise 2 !

 

Des jeunes adultes de Montréal-Nord s’intéressent au gaspillage alimentaire

La deuxième cohorte du projet DAIA, Déserts alimentaires d’ici et d’ailleurs, vient tout juste de terminer la réalisation d’un court métrage documentaire intitulé Sillages alimentaires. Cette année, ce sont des jeunes adultes de Montréal-Nord qui ont participé au projet et se sont intéressé à l’enjeu du gaspillage alimentaire. Après des ateliers de formation et de sensibilisation, le groupe a visité différentes initiatives positives en alimentation durable. Le groupe était accompagné par Funambules Médias et par la documentariste d’intervention sociale, Stéphanie Lessard-Bérubé ; ils et elles ont ainsi acquis des connaissances en scénarisation, en jeu, en manipulation de caméra et en son.

L’année dernière, le premier court-métrage produit dans le cadre de DAIA, Sortir du désert, a été présenté à l’occasion d’une vingtaine de soirées de projections organisées en collaboration avec des organismes communautaires/environnementaux et dans le cadre de Cinéma sous les étoiles. On y suivait des jeunes adultes du Sud-Ouest de Montréal qui s’interrogaient sur l’accessibilité à des aliments frais et sains dans leur quartier et qui exploraient différentes solutions citoyennes.

Une soirée de lancement aura lieu dans le quartier de Montréal-Nord durant le mois de juin et le film sera aussi présenté à trois reprises lors de la dixième édition de Cinéma sous les étoiles cet été.

Ce projet est une production de SUCO et L’OEUVRE LÉGER, réalisé en partenariat avec Funambules Médias et les Fourchettes de l’espoir.

Informations :

Yasmina Britel
Agente de programme à la Mobilisation du public, SUCO et coordonnatrice Ciné Vert
514 272-3019, poste 234
yasminabritel@suco.org


SUCO lance son festival !

 

SUCO et Funambules Médias présentent Ciné Vert, un festival de films documentaires sur l’environnement. La première édition aura lieu au Ausgang Plaza à Montréal, du 2 au 5 mai 2019, sur le thème de la transition écologique. Ce nouveau festival a été rendu possible grâce à l’appui financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, d’Affaires mondiales Canada et de la Caisse d’économie solidaire Desjardins.

Ciné Vert, par un processus de médiation culturelle, se présente comme un espace rassembleur de réflexions et d’échanges sur des enjeux actuels touchant notre société. Dans un contexte où les problèmes environnementaux sont manifestes et les actions collectives urgentes, les projections et les différentes activités proposées dans le cadre du festival permettront au public d’approfondir sa compréhension des sujets présentés, de débattre et de réfléchir à la consommation responsable et à la transition écologique.

Nous pouvons déjà vous dire que nous serons aussi à Sherbrooke le 11 avril afin de présenter le film Anthropocène: L’époque humaine dans le cadre du Festival cinéma du monde.

Nous annoncerons bientôt notre programmation et nos activités. Suivez notre page Facebook et dès le 1er avril, consultez notre site web cinevert.org pour ne rien rater !


Défi caritatif Banque Scotia 2019

 

Posez un geste concret face aux changements climatiques

Les 27 et 28 avril prochains au Parc Jean-Drapeau à Montréal, joignez l’équipe de SUCO et venez courir avec nous. Inscrivez-vous dès maintenant à l’une des quatre courses (1 km, 5 km, 10 km ou 21 km) et collectez des fonds pour faire face aux changements climatiques. Vous n’êtes pas fan de sport ou n’êtes pas disponible ? Qu’à cela ne tienne, vous pouvez nous encourager en parrainant un.e coureur.euse ou en faisant un don à notre organisme.

Inscrivez-vous comme coureur.euse

Que vous courriez à la vitesse de l’éclair ou marchiez tranquillement les pieds sur terre, relevez le défi en solo ou en famille. À vos chaussures de course, prêts ? Inscrivez-vous !

27 avril : Course des enfants (1 km), 5 km (possibilité de courir en poussette), 10 km
28 avril : 21 km

Parrainez un.e coureur.euse

Le sport n’est pas votre tasse de thé ou vous n’êtes pas disponible cette fin de semaine ? Aucun souci. Vous pouvez parrainer un.e coureur.euse déjà inscrit.e au Défi en cliquant ici.

Faites un don

Vous n’arrivez pas à vous décider quel.le coureur.euse vous voulez encourager ? On a la solution : faites un don général à SUCO !

Pourquoi participer au Défi ?

Parce que tous les dons collectés seront versés dans le Fonds FORCE (Fonds de résilience climatique et économique). Ce Fonds, créé en 2017, servira à soutenir les projets de SUCO dans 6 pays en développement afin de :

– Augmenter et diversifier la production agricole;
– Assurer la quantité et qualité des aliments pour les familles;
– Protéger et restaurer les écosystèmes afin de s’adapter aux changements climatiques;
– Se mobiliser et se relever plus rapidement après une catastrophe naturelle.

Depuis trois ans, la température de la planète bat des records de chaleur. Les changements climatiques en cours augmentent la fréquence et la gravité des catastrophes naturelles, comme des épisodes de sécheresse prolongée et d’inondation, qui ont des conséquences économiques, mais aussi sociales, très graves pour les populations des pays en développement, particulièrement les femmes et les jeunes. À travers des solutions durables, comme l’agriculture écologique ou la promotion du commerce local et régional, SUCO renforce la capacité des populations, pour s’adapter aux conséquences des changements climatiques et se relever plus vite des crises. En d’autres mots, SUCO renforce leur capacité à relever le double défi de s’adapter aux effets du réchauffement de la planète et de développer une plus grande résilience économique et sociale.

——

Renseignements

Mario Trudeau
Conseiller collecte de fonds
514 272-3019, poste 223
mariotrudeau@suco.org


SUCO salue la mémoire d’Abbas S. Jalaledin, ancien président de son C.A.

 

C’est avec une profonde tristesse que le conseil d’administration et le personnel de SUCO ont appris le décès de Monsieur Abbas S. Jalaledin, mardi le 27 novembre 2018. D’une seule voix, tous saluent la mémoire de celui qui a présidé le C.A. de l’organisation de 2012 à 2016, en plus d’offrir leurs sincères condoléances à ses proches dans cette douloureuse épreuve.

M. Jalaledin laisse dans le deuil son épouse Marjane Saidi et sa fille Darya S. Jalaledin, sa famille, ainsi que de nombreux amis, collaborateurs et collègues. Les personnes qui souhaitent lui rendre hommage pourront le faire samedi le 1er décembre, entre 14h00 et 17h00, dans la salle Tilleuls du Centre funéraire Côte-des-Neiges, situé au 4525 Chemin de la Côte-des-Neiges.

Homme engagé de longue date auprès de SUCO, M. Jalaledin était demeuré un membre actif de l’organisation et un estimé donateur. Professionnel reconnu en gestion des systèmes d’information, son parcours a été marqué d’humanisme. Investi au sein des conseils d’administration de Formétal (entreprise d’insertion sociale et professionnelle) et du CITIM (Clef pour l’intégration au travail des immigrants), il a traduit dans l’action les convictions qui l’animaient.

Partagés par sa famille, ces quelques mots révèlent tout l’optimisme et les valeurs que portaient en lui M. Jalaledin.

« On a le droit d’avoir peur, d’être triste, de crier, de pleurer, mais on n’a jamais le droit de perdre espoir. »

– Abbas S. Jalaledin

Suivant les souhaits exprimés par sa famille, en lieu et place de fleurs, les personnes qui le souhaitent sont invitées à faire un don à l’un des organismes suivants : SUCO, Formétal ou Oxfam-Québec.

Solidairement vôtre,

 

Les membres du C.A. et du personnel de SUCO


Diakhassé : histoires de femmes engagées pour l’égalité

 

Montréal, le 30 avril 2018 – Le 7 juin prochain, à la Maison de l’Afrique, l’organisme de coopération internationale SUCO organise ses retrouvailles annuelles. Il s’agit d’un événement de réseautage tenu dans une ambiance conviviale. Cette année, ce sera également l’occasion d’assister au vernissage de l’exposition féministe Diakhassé, présentée dans le cadre du Rallye Expos de Vues d’Afrique. Peinture, lecture de textes, danse et autres performances artistiques seront au rendez-vous afin d’explorer diverses thématiques relatives aux rôles des femmes africaines dans leurs sociétés.

Un mélange entre art et développement durable

Quoi de mieux que d’utiliser l’art comme moyen d’expression pour aborder la solidarité internationale et ses enjeux? Diakhassé est une exposition multisensorielle qui porte un regard croisé sur la situation actuelle des femmes africaines et met en lumière les perceptions de femmes d’ici et d’ailleurs, engagées pour l’égalité. Deux des participantes à cette exposition sont aussi d’anciennes volontaires de SUCO. Ayant toutes les deux réalisé un mandat au Sénégal, elles partagent leur expérience, qui va au-delà de la coopération internationale. À travers leurs pinceaux et leurs plumes, elles vous invitent à la découverte de thématiques qui leur tiennent à cœur, dont la place des femmes dans l’économie solidaire et leur adaptation face aux effets néfastes des changements climatiques.

« Lorsque nous sommes volontaires nous avons la chance de ne pas simplement nous arrêter au travail à réaliser, nous nous intégrons à une communauté, accueillons une nouvelle culture et trouvons nos repères entre Eux et Nous. Cette exposition, c’est ma façon de mettre en lumière des luttes qui me tiennent à cœur, mais surtout des femmes et des filles rencontrées qui, chacune à sa façon, luttent pour un monde plus égalitaire », souligne Éléonore Durocher-Bergeron, artiste peintre et ancienne volontaire de SUCO.

« Féministes, tant qu’il le faudra! »

Diakhassé fait écho au thème de la Journée internationale des femmes de cette année ainsi qu’aux luttes et aux revendications des femmes d’ici et d’ailleurs. La question de l’égalité entre les femmes et les hommes est transversale dans l’approche de SUCO et de ses activités.

Québécoises ou africaines, les artistes de la soirée sont avant tout des femmes. Elles ont toutes une démarche artistique spécifique dans laquelle on perçoit leur engagement certain en tant que femme et féministe.

« Être le fruit de la diversité, d’ici et d’ailleurs, offre de multiples possibilités. En participant à cette exposition, c’est mon siège de trait d’union que je retrouve. Je raconte les histoires des femmes que j’ai rencontrées, leur vie, leurs pérégrinations et leurs victoires… surtout leurs victoires. Les femmes de mon histoire sont des forces de la nature », souligne Marlyatou Dosso, blogueuse d’Afriknow et participante de l’exposition.

Késoued, artiste peintre camerounaise, quant à elle, dépeint un brassage culturel particulier. Les réalités de la vie quotidienne en Afrique et le respect de la femme constituent des messages qu’elle véhicule à travers ses œuvres riches en couleurs éclatantes.

La participation aux Retrouvailles est gratuite. Les gens doivent réserver leur place en ligne (http://suco.org/events/retrouvailles-2018/). Le vernissage débute dès 18 h et des bouchées à saveur africaine seront servies au cours de la soirée. L’exposition Diakhassé se tiendra exclusivement du 1er au 30 juin à la Maison de l’Afrique.

À propos de SUCO

SUCO est un organisme de coopération internationale fondé en 1961. Il réalise des projets de développement durable visant à renforcer l’autonomie des personnes, des organisations et des collectivités dans six pays : Burkina Faso, Haïti, Honduras, Nicaragua, Pérou et Sénégal. L’expertise de SUCO se situe principalement dans les domaines de l’agriculture durable, du développement local, de l’égalité entre femmes et hommes, de la mobilisation citoyenne et de l’entrepreneuriat rural.

-30-

Renseignements :
Yasmina Britel
Agente de programme – Éducation à la citoyenneté, SUCO

Tél. : (514) 272-3019, poste 234
Cell. : (514) 219-0810
Courriel : yasminabritel@suco.org


SUCO aux quatre coins du Québec durant tout l’hiver

 

 

Venez nous rencontrer dans le cadre de notre tournée de recrutement universitaire!

Nous sommes à la recherche de personnes passionnées qui partagent nos valeurs de solidarité, d’engagement, de responsabilité, d’égalité entre les femmes et les hommes, de justice et de respect. Vous avez envie de découvrir le monde d’un point de vue local, de changer les choses en partageant vos connaissances et d’acquérir de nouvelles compétences? Nous sommes faits pour nous entendre!

Place à la relève

Nous accordons une importance particulière à la nouvelle génération engagée et aux leaders de demain. Vous carburez aux projets et aux nouveaux défis? Vous êtes en fin de parcours post-secondaire ou en début de carrière et souhaitez partager vos connaissances et vos compétences avec d’autres collègues aux quatre coins du monde? Vous avez entre 19 et 30 ans et souhaitez acquérir une expérience à l’international qui aura un réel impact? Nous offrons des mandats dans un climat de travail convivial et axé sur le partage.

De janvier à mai, notre équipe de recrutement sillonnera le Québec afin de dénicher nos futurs talents qui s’envoleront vers le Pérou, le Nicaragua, le Honduras, Haïti, le Sénégal et le Burkina Faso. Nous offrons des mandats variés, allant de six mois à un an, dans le cadre d’initiatives d’aide au développement qui sont réalisées avec l’appui financier du gouvernement du Canada (ministère Affaires mondiales Canada). Les postes s’insèrent dans nos différents projets en cours pour lesquels nous avons besoin d’appui en :

  • Agroécologie et environnement
  • Commercialisation et marketing agroalimentaire
  • Communication, animation et mobilisation des communautés
  • Développement organisationnel
  • Égalité entre les femmes et les hommes
  • Entrepreneuriat
  • Gestion de projet
  • Nutrition et transformation alimentaire

Nous visiterons les régions de l’Outaouais, de la Mauricie, de l’Estrie, de la Montérégie, de Montréal et de la Capitale-Nationale!

Consultez le calendrier de tournée

Une expérience professionnelle enrichissante!

Devenir conseiller ou conseillère volontaire pour SUCO, c’est appuyer au quotidien des hommes et des femmes qui ont le goût de se dépasser et qui s’investissent pour un développement durable. De plus, vous évoluerez au sein d’une organisation qui mise sur la formation continue et sur le développement des compétences. Être conseiller ou conseillère volontaire, c’est appuyer le développement de compétences auprès d’individus afin de favoriser, au final, le renforcement de capacités organisationnelles. Peu importe le domaine dans lequel vous œuvrez, votre mandat présentera diverses facettes : animation, formation, mentorat, appui-conseil et soutien technique. En fait, chez SUCO, on aime dire qu’un bon ou une bonne volontaire travaille à perdre son emploi! Pourquoi? Parce que notre approche vise l’autonomisation de nos partenaires et des populations.

Ne manquez aucune occasion

Abonnez-vous à notre alerte-emploi et suivez-nous sur Linkedin, Twitter et Facebook.

Nous ne visitons pas votre campus, mais si vous souhaitez organiser une conférence-carrière avec nous, n’hésitez pas à écrire à Éléonore Durocher-Bergeron, agente de programme, eleonoredurocher@suco.org

Liens utiles

Brochure de stages internationaux

Programme de coopération volontaire

Programme Québec sans frontières

Blogue des volontaires