Retour sur le Salon Ma carrière en développement international

 

 

La deuxième édition du Salon ma carrière en développement international s’est tenue le samedi 22 février 2020, au Centre Culturel de l’Université de Sherbrooke dans le cadre du Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ). Plus d’une centaine de personnes étaient présentes lors du salon. Cette deuxième édition a été possible par une concertation d’organismes en coopération internationale : L’AMIE, Mer et MondeSUCO, le Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Carrefour de la solidarité internationale.

Lors de cette journée, les participants·es ont pu s’informer des débouchés professionnels en coopération internationale et obtenir des renseignements concrets sur les types d’employeurs et les types de programmes offerts. Avec près d’une quinzaine de kiosques présents, les représentants·es des organismes de coopération internationale ont eu l’opportunité de présenter aux jeunes les différents axes d’intervention de leurs organismes et engager des conversations sur les nombreuses offres disponibles au Canada, ainsi qu’en Afrique et Amérique Latine. Durant la matinée, les jeunes ont pris part à un atelier sur le marketing de soi et réseautage animé par Eléonore Durocher-Bergeron, qui a su prodiguer des conseils enrichissants sur les techniques de réseautage.

 

 

Rencontres éclair et panel de discussion

En plus de l’atelier sur le marketing de soi et réseautage, une rencontre éclair a permis à dix professionnels·les de la coopération internationale de partager avec les jeunes, leurs expériences et leurs motivations à travailler dans le domaine.

Pour clôturer la journée, les participants·es ont été invités·es à assister à un panel de discussion réunissant trois experts·es aux profils variés dont l’Honorable Marie-Claude Bibeau (ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire), Etienne Doyon (directeur général de Carrefour Solidarité International) et Yannick Daoudi (président fondateur de la Fondation InspirAction). Le panel a été une belle vitrine pour démontrer aux personnes qui veulent s’engager en développement international, qu’il n’y a pas de parcours professionnel préétabli; ce qu’il faut avant tout, c’est posséder le bel équilibre entre les savoirs faire (compétences, aptitudes et connaissances) et les savoir-être (l’humilité, la capacité de travailler dans un milieu culturel différent et l’empathie).

 

 

De gauche à droite, Valérie Savaria (Agente de programmes-PSIJ,Mer et Monde), Dominique N.Moukala (Agente de programmes-PSIJ –Gestion de programmes, SUCO), Etienne Doyon (Directeur Général de Carrefour Solidarité International), l’Honorable Marie-Claude Bibeau (Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire) Marie-Hélène Lajoie (Agente de programmes-PSIJ, Carrefour de Solidarité Internationale), Emmanuelle Caron-Bédard (Agente de programmes-PSIJ, L’AMIE) Sabrina Ostré (Agente de programmes-PSIJ, CSI-SLSJ), Yannick Daoudi (Président fondateur de la fondation InspirAction).

 

Gros merci à nos collègues Julie Potvin-Lajoie, Anne Vincent et Émilie Thierry, qui ont participé à un atelier de speed-dating « Rencontres-éclair avec des professionnels du milieu » dans le but de répondre aux inquiétudes des participants·es d’une façon plus personnalisé.

 

 

Prochaine édition

Reste à l’affût! Bientôt nous dévoilerons les détails pour participer à la troisième édition du Salon Ma Carrière en développement international. Abonne-toi à notre infolettre pour obtenir toutes les informations.

Il s’agit d’une initiative horizontale mise en œuvre par onze ministères et organismes, dont Affaires mondiales Canada.

 

Photos : Gaëlle Vuillaume

 


Renseignements supplémentaires:

Dominique Moukala
Agente de programme – Gestion de programmes
(514) 272-3019 poste 224
Courriel : dominiquemoukala@suco.org


En route vers le changement!

 
Crédit photo : Helena Vallès

 

Dans le cadre du Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ), financé par Affaires Mondiales Canada (AMC), 13 jeunes âgés·es entre 19 -30 ans, se sont envolés·es au début du mois de février vers le Nicaragua, le Honduras, le Pérou et le Sénégal pour contribuer aux actions de changement de SUCO et de ces partenaires sur le terrain.

Crédit photo: Héléna Valles | Formation pré-départ, Montréal, QC

 

S’engager à faire un stage de six mois à l’international est une décision importante. À l’instar d’un échange étudiant ou d’un voyage à travers l’Europe en sac à dos, il y a une grande appréhension sur ce qu’on va vivre comme expérience. Cela demande une dose de courage et même un peu d’audace.

Vivre six mois à l’étranger dans un nouveau pays nous permet d’apprendre ou de s’améliorer dans une langue étrangère, de découvrir de nouvelles coutumes. C’est aussi l’opportunité de participer à des projets concrets qui accompagnent les communautés des pays où intervient SUCO à devenir plus résilientes aux changements climatiques, à avoir accès à des systèmes alimentaires viables et encourager le respect des droits et la participation équitable des femmes et des filles dans leur communauté.

 Formation pré-départ, Montréal, QC
Crédit photo: Héléna Valles | Formation pré-départ, Montréal, QC

Alors quelles sont les sources de motivation de ces jeunes acteurs et actrices de changement à s’engager dans un stage professionnel à l’international?

Pour Émilie Lamarre, stagiaire en Égalité femme-homme au Pérou, c’est de contribuer aux changements durables au sein d’une communauté et développer son expertise professionnelle. Tandis que pour Tristan Gingras, stagiaire en Gestion de projet au Sénégal, c’est la découverte d’une nouvelle culture et l’envie de partager  ces connaissances. Sandra Ngoga, stagiaire en Communication au Sénégal, est motivée à l’idée d’en apprendre plus sur elle-même, elle désire avoir une meilleure compréhension des enjeux en développement international et avoir l’opportunité d’évoluer professionnellement pour mieux orienter sa carrière.

Un stage à l’international est une façon concrète de développer des compétences professionnelles, mais c’est aussi une opportunité de contribuer aux actions pour l’atteinte de monde viable, de faire partie d’un réseau international d’acteurs et d’actrices de changement et de créer des liens au-delà des frontières.

Et vous? Quelles sont vos sources de motivation?

Pour ne rien manquer des opportunités de stages à l’international, inscrivez-vous à notre Alerte-Emploi!

 


Renseignements supplémentaires:

Isabelle-Tracy Laudé
Agente de programme – mobilisation des volontaires
(514) 272-3019 poste 224
Courriel: isabelle-tracylaude@suco.org

 


Merci à nos volontaires!

 

À l’occasion de la Journée internationale des volontaires, SUCO tient à célébrer et remercier l’engagement des acteurs et actrices de changement impliqués en faveur d’un développement inclusif et de la transition écologique!

 

Cette année, ce sont près de 75 volontaires qui se sont engagés·es dans la réalisation de divers mandats dans nos pays d’intervention. Ils et elles ont ainsi eu l’occasion de partager, d’apprendre et de collaborer avec nos partenaires dans les pays où nous intervenons à travers différents programmes de volontariat, soit le Programme de coopération volontaire (PCV), le Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) et Québec sans frontières (QSF)

Les volontaires jouent donc un rôle crucial dans la mission de SUCO en s’engageant positivement et concrètement pour transformer la société.

Volontariat et inclusion

En plus de célébrer l’engagement des volontaires, cette journée internationale contribue à informer le public sur des enjeux majeurs de la société. Cette année, le programme des Volontaires des Nations Unies propose le thème «Le volontariat pour un futur inclusif» qui met l’accent sur l’Objectif de développement durable 10 (« Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre ») et la poursuite de l’égalité.

«Le volontariat offre aux personnes, en particulier celles qui sont souvent exclues, des possibilités d’impact concret sur leur propre vie et de jouer un rôle constructif dans leurs communautés. Grâce au volontariat, les communautés du monde entier font souvent l’expérience d’une solidarité et d’une inclusion renforcées.» Nations Unis, « Journée internationale des Volontaires. 5 décembre »

Passez  à l’action et devenez acteur et actrice de changement!

Devenir volontaire de SUCO est une opportunité de travailler de près avec nos partenaires dans des pays en développement dans un esprit de solidarité, d’égalité, de justice sociale et de respect de la diversité. Cette expérience vous amènera à relever de nouveaux défis dans un contexte interculturel, à vous enrichir sur le plan humain, et à participer à la construction d’un monde plus solidaire et durable. 

Consultez nos offres de volontariat ici

 

 

 


Renseignements supplémentaires

Yasmina Britel
Agente de programme  à la mobilisation du public
yasminabritel@suco.org
514 272-3019, poste 234


Faites le choix d’agir!

 

 

Changez le monde 

Vous êtes un·e jeune de 19 à 30 ans et vous avez à cœur le développement international, engagez-vous!

SUCO vous offre la possibilité de participer à une expérience de stage de 6 mois dans des domaines d’emploi variés (Développement communautaire, Agriculture durable, Égalité entre les femmes et les hommes, Gestion de projet, Communication, etc) en Amérique Latine et en Afrique de l’Ouest. 

Ces stages vous permettront de développer des compétences essentielles pour la réussite de votre carrière professionnelle. 

Le programme

Le programme de Stage Internationaux pour les Jeunes (PSIJ) permet aux jeunes diplômé.e.s de niveau postsecondaire de vivre une expérience de solidarité significative à l’international. Les mandats de stage visent à renforcer l’autonomie des organisations et des collectivités dans les pays partenaires et ils font partie de la Stratégie Emploi Jeunesse du Gouvernement du Canada.

Vous correspondez aux critères suivants? Envoyez-nous votre CV

  • Détenir la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente (le certificat de citoyenneté ou la carte de résidence permanente sera exigé à des fins de conformité administrative)
  • Avoir entre 19 et 30 ans
  • Etre titulaire d’un diplôme d’études postsecondaires liés au stage offert
  • Avoir l’autorisation de travailler au Canada
  • N’avoir jamais participé à un stage dans le cadre de ce programme

Consultez toutes les offres ici : http://suco.org/recherche-emploi/

Prochain départ : février 2020

Date limite pour appliquer : 07 décembre 2019

*A noter que les stages ne sont pas crédités pour des fins scolaires

Pour plus d’information sur le programme : http://suco.org/stages/ et pour visionner l’implication d’une stagiaire, cliquez sur l’image : 

 

 

Le Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) est réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC).

 

 


Renseignements supplémentaires

Dominique N. Moukala
Agente de programmes – Gestion de programmes
volontariat@suco.org
514 272-3019, poste 224


Une nouvelle cohorte du PSIJ sur le terrain

 

 

Plusieurs stagiaires du Programme de stages internationaux pour les jeunes sont partis·es vers leur pays respectif afin de réaliser différents mandats au cours des 6 prochains mois. Ces stagiaires collaboreront avec nos organisations partenaires dans différents domaines : administration, communications, égalité femmes-hommes, agroécologie, environnement, et bien plus. Laissez-nous vous les présenter.

Honduras

Flavie Gauthier Chamard est partie à titre d’agente en agroécologie et permaculture avec Centro Cultural Hibueras à Santa Bárbara dans le cadre du Programme de stages internationaux pour les jeunes. Flavie effectuera un mandat de 6 mois.

Flavie entourée des employés·es et volontaires du partenaire, le Centro Cultural Hibueras, dont Ariel Coronel-Morales, conseiller en audiovisuel et Jean-Philippe Gélinas, représentant de SUCO


Nicaragua

Au Nicaragua, 2 jeunes professionnelles sont parties effectuer des mandats de 6 mois dans 2 organisations. Audrey Perreault a rejoint l’Association Projet Miriam à Esteli à titre d’agente en égalité femme-hommes, tandis qu’Alyssa Revolus s’est vue attribuer un mandat d’agente en commercialisation avec la Cooperativa de Ahorro y Crédito 10 de Mayo à Palacagüina.

 

Audrey et Alissa à leur arrivée avec l’équipe du bureau de SUCO au Nicaragua : Felix Solis, Esmeralda Zepeda et Carmen Duarte


Pérou

3 jeunes professionnelles sont parties pour 6 mois au Pérou. Les 3 stagiaires rejoindront l’équipe du projet FORMAGRO mis en œuvre en collaboration avec les organismes IDMA et ALLPA. Catherine Dodaro sera agente en environnement, tandis que Marie Létourneau aura le titre d’agente en égalité femmes-hommes à Lima. Cynthia Salim Lopez, pour sa part, sera agente en commercialisation agroécologique avec l’organisation IDMA à Santa Eulalia.

Catherine, Marie et Cynthia entourées de membres de l’équipe de SUCO. De gauche à droite : Alexandru Beg (coopérant Conseiller en suivi et évaluation), Magaly Cárdenas (Administratrice), Catherine Dodaro (PSIJ, stagiaire en environnement), Marie Létourneau (PSIJ, stagiaire en égalité des genres), Nayheli Alliu (Coopérante Conseillère en environnement), Gina Quispe Maraví (Employée technicienne comptable), Katherine Melendez (Coopérante Conseillère en entrepreneuriat), Mabel Pájares (Assistante administrative-logistique), Catherine Joubert (Coopérante Conseillère en égalité des genres), Cynthia Salim Lopez (PSIJ, stagiaire en commercialisation), Katherine Bergeron (coopérente conseillère en commercialisation et environnement) et Margarita Canales (Coordonnatrice du volontariat)


Sénégal

Au Sénégal, ce sont 4 jeunes professionnels·elles qui sont partis·es travailler dans les régions de Dakar et de Thiès pour une durée de 6 mois. 2 stagiaires ont rejoint l’équipe de JVE à Dakar, Roxane Pellerin effectuera un mandat à titre d’agente en administration et finances, tandis que Saphia Arhzaf sera agente en communication. Elijah St-Louis sera également agent en communication, mais avec l’organisme GRAIM à Thiès. Finalement, Aïda Gaëlle Bâ effectuera un mandat à titre d’agente en entrepreneuriat jeunesse avec l’organisation Wildaf à Dakar.

Dans l’ordre : Roxane, Aïda Gaëlle, Elijah et Saphia

À propos du Programme de stages internationaux pour les jeunes

Le Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) fait partie de la Stratégie emploi jeunesse du gouvernement du Canada qui offre aux jeunes Canadiens et Canadiennes les outils et l’expérience nécessaires pour amorcer leur carrière du bon pied. Le PSIJ vise à fournir aux jeunes détenant un diplôme postsecondaire la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle en travaillant dans le domaine du développement international. L’objectif du PSIJ consiste à appuyer des initiatives durables de développement international, proposées par des associations professionnelles canadiennes, des établissements d’enseignement, des organisations non gouvernementales et des entreprises privées, en partenariat avec des organisations partenaires locales. Le programme est réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC).

En savoir plus sur le PSIJ »


Renseignements supplémentaires :

Martin Parent-Roy
Agent de programme, volontariat
514 272-3019, poste 222
martinparent-roy@suco.org

 


Court métrage documentaire : La solidarité des femmes au cœur de la souveraineté alimentaire

 

La solidarité des femmes au cœur de la souveraineté alimentaire

De juin à décembre 2018, deux stagiaires montréalaises se sont lancées dans un mandat d’appui-conseil en égalité entre les femmes et les hommes : l’une au Sénégal et l’autre au Pérou. Elles ont exploré une facette voilée de la lutte féministe : la souveraineté alimentaire. Ce court métrage met en lumière l’implication des femmes en matière d’accès à la terre et de justice climatique.

 

La solidarité des femmes au cœur de la souveraineté alimentaire | Gabrielle Lauzon et Dahlia Jiwan | 2018 | Sénégal, Pérou | SUCO | 15 min

Gabrielle Lauzon et Dahlia Jiwan ont réalisé un mandat comme conseillères en égalité entre les femmes et les hommes au Pérou et au Sénégal dans le cadre du Programme de stages internationaux pour les jeunes. Avant de partir du Canada, elles savaient que l’égalité entre les femmes et les hommes était encore un enjeu majeur dans notre société, mais une fois rendues là-bas, elles ont réalisé que la solidarité entre femmes défie le statu quo tant au Pérou qu’au Sénégal.

Équipe

Intervenantes au Sénégal : Fatou Sow Ndiaye, Sar Mariame Traoré, Oumy Seck
Intervenantes au Pérou : Mery Urbano Castillo, Doris Urbano Castillo, Elena Urbano Castillo
Réalisation : Dahlia Jiwan, Gabrielle Lauzon, Michèle Le Moëligou, Caroline Wegner Tolio
Partenaires au Pérou : Instituto de Desarollo y Medio Ambiente (IDMA)
Soutien à la réalisation : Gabriela Flores Sedano, Herbert Howard Gutierrez Alamo
Partenaire au Sénégal : Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Mutualistes (GRAIM)
Soutien à la réalisation : Diao Diop, Ganta Diagne Counta
Contribution : Éléonore Durocher-Bergeron, Alpha Sow, Sarah Toulouse, Linda Gagnon
Caméra Sénégal : Malick Djitte
Caméra Pérou : Sergio Castillo
Montage et sous-titrage : Thome Hue-Hermier
Traduction : Caroline Wegner Tolio


Vidéo réalisée dans le cadre du Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) grâce à l’appui financier d’Affaires mondiales Canada, dans le cadre de l’Objectif carrière de la Stratégie emploi jeunesse du gouvernement du Canada.


SUCO au Nicaragua accueille à nouveau des coopérants·es et stagiaires

 

SUCO est heureuse d’annoncer le retour des coopérants·es et stagiaires sur le terrain au Nicaragua. Pendant plus d’un an, les projets se déroulant au Nicaragua ont été coordonnées à distance suite à des mesures de sécurité préventives prises en raison de l’instabilité politique du pays. Cette époque est cependant révolue, et l’équipe s’activera de plus belle sous peu.

Notre nouveau coordonnateur du volontariat, Benoit Lapointe, est déjà sur place, et partage son temps entre Estelí et Managua depuis la fin du mois de juillet. Engagé dans des projets de solidarité, Benoit a déjà vécu deux ans au Nicaragua, un pays qu’il aime découvrir et dont il parle toujours avec enthousiasme. Dans son dernier billet de blogue, il vous partage d’ailleurs trois raisons d’y faire un stage.

 

Benoit prépare actuellement l’arrivée imminente de deux de nos stagiaires du Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ), financé par Affaires mondiales Canada,  qui effectueront des mandats en entrepreneuriat jeunesse et en communication – égalité entre les femmes et les hommes (ÉFH).

Les connaissances de Benoit lui sont donc bien utiles, car elles lui permettent de bien préparer l’arrivée des stagiaires en faisant, par exemple, du repérage afin de faciliter l’intégrations des jeunes auprès de leur partenaire respectif (endroits sécuritaires à privilégier, routes d’autobus, lieux d’intérêts) . Benoit s’assure d’ailleurs que les stagiaires et les partenaires soient sur la même longueur d’onde et qu’ils et elles puissent collaborer de façon harmonieuse en misant sur les forces de chacun et chacune.

 

 


Souvenirs du terrain

 

Notre cohorte 2018 de stagiaires du Programmes de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) est de retour depuis plus de trois mois maintenant, mais continue de nous écrire des souvenirs du terrain. Ce mois-ci, Zoé nous partage son engouement pour les foires d’aliments agroécologiques qu’elle visitait quand elle habitait Lima au Pérou. Christine, quant à elle, se rappelle le premier atelier de formation sur la commercialisation qu’elle a donné, et comment elle a constaté son impact par la suite. Depuis février, 13 nouveaux et nouvelles stagiaires ont atterris au Honduras, au Pérou, au Sénégal et au Burkina Faso. Suivez leurs aventures à stages.suco.org

 

Crédit photo : Christine Latendresse


Redonnez au suivant !

 

5 raisons de devenir mentors pour les stagiaires de SUCO

Vous aimeriez contribuer au développement professionnel de la relève mais ne savez pas quelle forme cela pourrait prendre ? Pourquoi ne pas devenir mentor pour une personne qui effectue un stage à l’international ?

Dans le cadre de son Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ), financé par Affaires mondiales Canada, SUCO offre un programme de mentorat qui vient bonifier l’accompagnement des stagiaires et maximiser leur développement professionnel durant le stage. L’objectif est de permettre aux personnes stagiaires, âgées entre 19 et 30 ans, de développer leurs compétences grâce à un contact privilégié auprès d’un ou une professionnelle du développement international.

1. Une activité bénévole valorisante au service de la coopération internationale

« Chez SUCO, nous souhaitons faire vivre une expérience complète à nos stagiaires, tant sur le plan de l’expérience internationale que sur celui du développement personnel et professionnel ! La contribution d’un mentor est d’être à l’écoute, avoir un regard objectif et une vision élargie qui aideront le mentoré à recadrer les problèmes, explorer des manières différentes de penser et d’entreprendre, valider des choix ou décisions. Il s’agit d’un excellent moyen de développement et d’apprentissage de nouvelles compétences et habiletés à acquérir pour poursuivre une carrière dans un domaine privilégié ! C’est en quelque sorte, une façon de redonner au suivant. » Éléonore Durocher-Bergeron, anciennement agente de programme, stages internationaux

2. Une  contribution qui prend peu de temps et qui rapporte

Le mentorat se fait au moment qui vous convient et selon votre disponibilité.  Notre programme requiert d’être disponible, à distance, sur une période de 6 mois à compter de novembre 2019 à avril 2020, pour une formation initiale, 4 rencontres d’une heure de mentorat par vidéoconférence, un suivi de mi-étape et un sondage final. En tant que mentor, vous aurez l’occasion de réfléchir à vos objectifs et pratiques personnelles, pourrez développer votre style de leadership personnel et de mentorat, aurez la reconnaissance en tant qu’expert sur un sujet et serez exposé(e) à de nouvelles perspectives, idées et approches.

3.Favoriser l’intégration au marché du travail après le stage

Votre contribution favorisera aussi l’insertion en emploi des stagiaires, un objectif clé du programme de SUCO. Entre 2015 et 2017, 73 % des personnes stagiaires ayant participé au PSIJ se sont trouvé un emploi dans leur domaine entre deux semaines à 4 mois après leur stage grâce à l’appui en employabilité offert. Aussi, lors du dernier programme, 93 % des stagiaires croiyaient fermement pouvoir se trouver un emploi après le stage, étaient satisfaits de l’amélioration de leurs compétences ainsi que des  connaissances et de la compréhension acquises par rapport aux enjeux de développement international!

4. Une multitudes de domaines à mentorer

Que vous soyez chargé de projet en coopération, spécialiste en égalité femmes-hommes ou agronome, vous pouvez participer à notre programme. Vous n’êtes pas certain si votre profil professionnel a le potentiel de capter l’intérêt des stagiaires? Laissez-nous la chance d’en discuter avec vous! Nous recherchons des professionnels avec au moins 2 à 3 ans d’expérience dans les domaines suivants (et pas nécessairement en coopération internationale) :

  • Communication environnementale
  • Entreprenariat jeunesse 
  • Administration et finances
  • Commercialisation de produits agricoles
  • Communication
  • Égalité entre les femmes et les hommes
  • Environnement et agroécologie

5. Bonifiez votre propre CV

De nombreux employeurs considèrent l’implication bénévole comme un critère d’embauche. De plus, cette expérience vous permettra d’acquérir des compétences en accompagnement et fonction conseil, un atout à plusieurs parcours professionnels.

Comment participer ?

Les professionnels qui souhaitent devenir mentor doivent :

  1. Soumettre leur formulaire de candidature par courriel à isabelle-tracylaude@suco.org avant le  22 novembre 2019.
  2. Participer à l’entrevue de sélection dans la semaine du 25 novembre 2019
  3. Participer au webinaire de démarrage le 3 décembre 2019, puis au jumelage.

Rédigée par Éléonore Durocher-Bergeron

À lire aussi : 5 atouts importants d’une bonne personne mentore en coopération internationale

Renseignements :

Isabelle-Tracy Laudé

Agente de programme- Mobilisation

isabelle-tracylaude@suco.org

(514) 272-3019, p.224

 

 


Un partenaire de SUCO au forum Americana

 

Depuis 2017, SUCO et Réseau Environnement appuient leur partenaire sénégalais GRAIM dans un projet de gouvernance locale pour l’adaptation aux changements climatiques. Du 26 au 31 mars 2019, Fanta Counda, responsable des communications du GRAIM représentera le projet au Salon Americana et au Symposium Sols Vivants à Montréal, grâce au financement de LOJIQ.

Renforcer les capacités d’adaptation et de résilience aux changements climatiques

Financé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ce projet sur 3 ans vise à renforcer les capacités d’adaptation et de résilience aux changements climatiques de six communes du Plateau de Thiès, au Sénégal. Les élus locaux et les populations sont accompagnés par le GRAIM, SUCO et Réseau Environnement afin d’assurer une bonne gouvernance environnementale locale.

Plus spécifiquement, SUCO épaule le GRAIM dans la mise en œuvre du projet grâce à l’envoi de coopérants volontaires et de stagiaires (programme de stages internationaux pour les jeunes). SUCO conseille également son partenaire dans différents secteurs tels que la gestion de projets, l’égalité femmes-hommes, l’environnement, l’agriculture durable, et la capitalisation. SUCO est présent au Sénégal depuis 2012 et partenaire du GRAIM depuis 2016.

Renseignements :

Linda Gagnon
Chargée de programme
514 2723019 poste 228