C’est dans l’échange qu’on trouve des solutions

 

Quand j’ai entendu l’expression « capitaliser ses expériences » pour la première fois, un gros point d’interrogation s’est affiché sur mon visage. Qu’est-ce que ça signifie exactement ? À première vue, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une chose très complexe. Je m’étais trompée. Ce n’est pas si sorcier. Tout le monde peut capitaliser ! Il suffit simplement de comprendre les principaux concepts et étapes d’un processus de capitalisation. Pour ce premier billet, j’ai décidé de commencer par la base. Je vous présente une définition sous forme métaphorique, extraite de ma formation donnée à AGRECOL Afrique, organisation partenaire de SUCO au Sénégal.

IMG_0452
Milaine en compagnie de ses collègues de travail à AGRECOL  Afrique                                                                       Crédit-photo: Rébecca Bleau

La métaphore du bateau

Un jour, votre patron arrive avec une idée un peu spéciale. Il désire organiser un voyage en haute mer avec l’ensemble de son personnel. Il propose de traverser l’océan Atlantique en bateau. L’aventure semble périlleuse, mais fort enrichissante. Enthousiaste, vous décidez de prendre part à ce projet hors du commun. Après plusieurs mois de planification, vous êtes enfin prêts à prendre le large. À bord du navire, on retrouve votre patron, son adjoint et l’ensemble de vos collègues. Chacun occupe un rôle clé. Il faudra travailler en équipe.

Tout au long de l’aventure, vous devez faire face à plusieurs imprévus : tempête en haute mer, trou dans la coque du bateau, attaque par des pirates, etc. Ces situations vous amènent à réagir d’une certaine manière et à trouver rapidement des solutions. Vous développez des réflexes, des façons toujours plus efficaces de faire les choses. Pour ne pas oublier le moindre détail de ces événements, vous décidez de tenir un journal de bord. Vos collègues décident de faire de même. À l’intérieur, chacun décrit les événements selon ses propres perceptions. Après plusieurs mois en haute mer, la terre ferme se dessine enfin à l’horizon. Le voyage est une réussite, malgré les nombreux obstacles. Arrivés à destination, deux options s’offrent à vous et vos collègues : 1) chacun quitte l’embarcation avec son journal de bord ou 2) vous décidez de réunir les journaux de bord de chacun pour rédiger un guide de survie en haute mer.

DSC01381
Comité de capitalisation en action. C’est dans l’échange qu’on génère de nouvelles connaissances et qu’on trouve des solutions.

 

Emballés à l’idée de partager votre expérience, vous choisissez unanimement la deuxième option. Au fil des échanges, vous et vos collègues réalisez à quel point la mise en commun des différents vécus est enrichissante. En groupe, vous décrivez et analysez chacune des étapes du voyage. Vous identifiez les leçons apprises et formulez des recommandations pour vous et ceux qui seraient tentés de reproduire l’expérience. Le guide est enfin prêt. Votre patron décide de le diffuser à grande échelle afin qu’un grand nombre de personnes puissent avoir accès aux enseignements tirés de votre expérience en haute mer. Un de vos collègues propose aussi d’archiver le guide afin de conserver une trace de l’aventure dans la mémoire institutionnelle de l’organisation. À chaque voyage en bateau, vous vous référez au guide. Vous constatez qu’il contribue à l’amélioration des pratiques de votre organisation.

Cette métaphore illustre les grandes lignes de la capitalisation d’expériences. D’un point de vue théorique, c’est un processus qui vise à identifier, décrire, analyser et diffuser les leçons tirées de l’expérience afin d’améliorer les pratiques. Cette définition est intéressante, mais peu parlante. C’est pourquoi j’ai opté pour une aventure en bateau. J’étais frustrée de ne pouvoir expliquer simplement en quoi consiste la capitalisation d’expériences. Maintenant, c’est un réel plaisir ! Quand on travaille sur le terrain, il faut parfois une bonne dose de créativité pour relever les défis.

Appliquée au contexte de travail d’AGRECOL Afrique, la capitalisation d’expériences permet de repérer et diffuser les bonnes pratiques et les innovations paysannes en agroécologie. C’est fondamental à l’heure où les effets des changements climatiques affectent grandement les rendements agricoles au Sénégal. Il faut trouver de nouvelles options. Pour ce faire, le partage d’expériences doit être au cœur des actions. Je dis toujours : « C’est dans l’échange qu’on génère de nouvelles connaissances et qu’on trouve des solutions ».

DSC00717
Les inondations sont des effets des changements climatiques auxquels doivent faire face les producteurs et les productrices. L’agroécologie permet de mitiger ces effets.