Les acteurs·trices de changement à l’honneur aux Retrouvailles virtuelles de SUCO!

 

 

Cette année, pour ses Retrouvailles annuelles, SUCO a décidé de mettre en lumière les acteurs et actrices de changement qui forment la #SUCOmmunauté. L’événement, qui s’est déroulé en mode virtuel entre le 8 et le 11 juin dernier et qui a été diffusé sur la page Facebook de SUCO, a permis d’offrir au public une diversité d’activités toutes plus inspirantes les unes que les autres. 

Pour ceux et celles qui ne le savent pas, les Retrouvailles sont une tradition chez SUCO. Chaque année, cet événement a pour objectif de faire découvrir l’organisation et les enjeux sur lesquels elle intervient, mais également l’importance de la coopération internationale et de nos activités de mobilisation au Québec, qui contribuent grandement à engager un vaste réseau d’acteurs et actrices de changements. L’année 2020 est une année particulière puisque SUCO entame le début d’une année de réflexion et d’échanges qui mettront la table pour un bilan de 60 ans d’existence en 2021.

Un soirée de lancement des plus festives et colorées qui donnait le ton au reste de la semaine!

Le 8 juin, en soirée, SUCO a ainsi pu lancer la programmation des Retrouvailles sur un mode des plus festifs et engagés. L’événement a été suivi par une soixantaine de personnes sur la page Facebook de SUCO et a permis au public de rencontrer une partie de l’équipe, venue présenter les différentes activités qu’ils et elles avaient concocté pour le reste de la semaine. 

Le tout a été entrecoupé de trois magnifiques performances, dont l’une d’Acide Ludique,  slameur qui nous a partagé un texte vibrant et touchant appelé Bonnes révolutions. Et que dire du solo de danse de Shérane Figaro de la troupe Aurée Danse Création ou de la prestation de la pétillante Noémi Lira? Cette dernière nous a interprété une chanson vibrante sur un sujet particulièrement difficile, l’assassinat de 267 femmes mexicaines au mois d’avril.

Lors de la soirée animée avec brio par Maude Campeau, le public a également été interpellé pour répondre à la question « Ça veut dire quoi le changement pour vous? » et de nombreuses personnes ont pu y répondre tout au long de la semaine! Voici à quoi se ressemble le changement pour la #SUCOmmunauté : 

Des activités qui mettent en lumière les acteurs et actrices de changement de SUCO au Québec comme à l’international

Le 9 juin, la journée a été dédiée aux personnes qui s’impliquent avec SUCO au Québec à travers sa programmation d’activités nationales. Dans le premier webinaire, Francis Brassard-Lecours de l’organisme Funambules Médias, partenaire de SUCO de longue date, ainsi que Marie-Luce Gervais et Joumana El-Khoury qui sont toutes les 2 animatrices d’ateliers participatifs, ont pu échanger sur la force de la culture comme vecteur de mobilisation pour amorcer une transition écologique plus juste et plus durable. Dans le deuxième webinaire de la journée, les invitées Sophie Bourdon, mentore auprès de stagiaires et ancienne volontaire de SUCO, et Dalia Congo Kabore, membre du Conseil d’administration de SUCO, ont pu discuter du parcours qui les a amenées à s’impliquer avec un organisme comme SUCO. Plus concrètement, elles ont partagé ce que cette expérience apporte à l’organisation et a pu leur apporter autant à un niveau professionnel que personnel. Deux échanges très riches avec des acteurs et actrices de changement animés par une passion et un engagement réel! 

Joumana El-Khoury, animatrice du théâtre-forum, lors de la discussion «La culture comme vecteur de mobilisation, une formule gagnante!»

Le 10 juin, la journée a été dédiée aux personnes qui s’impliquent de près avec SUCO à l’international à travers 2 webinaires qui ont permis au public de rencontrer et d’échanger avec des représentants de deux organisations partenaires de SUCO. Du Sénégal au Pérou, on aura vu comment ensemble, en solidarité, pour reprendre les mots de Djibril Niang, de JVE Sénégal, « nous pouvons créer le changement! ». Le premier webinaire a permis d’échanger d’ailleurs avec ce dernier ainsi qu’avec des bénévoles de JVE Sénégal sur le travail de plaidoyer, d’éducation et d’accompagnement que fait notre partenaire sur les questions environnementales. Dans le deuxième webinaire, l’équipe a  échangé avec Pedro Estrada, spécialiste en développement rural, cofondateur de l’ONG ALLPA, partenaire de SUCO au Pérou. Pedro est aussi coordonnateur du projet Formagro dans la région de Ancash, exécuté avec SUCO depuis quelques années. 

Pedro Estrada, de ALLPA Pérou, lors de la conversation
«Changer le monde, un fromage à la fois!»

Finalement, la semaine s’est terminée en beauté avec la tenue, le 11 juin, d’une discussion passionnante avec des volontaires qui s’impliquent de près avec SUCO à travers des expériences à l’international. Les échanges, riches, ont tourné autour du contenu d’une série de trois baladodiffusions qui avaient été lancées plus tôt dans la semaine sur le profil Soundcloud de SUCO et qui ont été réalisées par ces 4 mêmes acteurs et actrices de changement. Ils et elles ont d’ailleurs pu, à travers la tenue d’un webinaire, répondre aux questions nombreuses du public, sur cette expérience unique et extraordinaire qu’est la coopération volontaire. 

Les volontaires en vedette dans les balados : Katherine Bergeron, Judy Coulombe, Jonathan Munroe et Alexandru Beg

La semaine des Retrouvailles a ainsi été très riche en activités et aura permis au public de découvrir et d’interagir avec différents acteurs et actrices de changement qui agissent à différents niveaux autant au Québec qu’à l’international, témoignant de cette grande diversité qui caractérise les membres de la #SUCOmmunauté.

 


 

Renseignements supplémentaires:

Yasmina Britel
Agente de programme à la mobilisation du public
(514) 272-3019 poste 234
Courriel: yasminabritel@suco.org

 

 


Diakhassé : histoires de femmes engagées pour l’égalité

 

Montréal, le 30 avril 2018 – Le 7 juin prochain, à la Maison de l’Afrique, l’organisme de coopération internationale SUCO organise ses retrouvailles annuelles. Il s’agit d’un événement de réseautage tenu dans une ambiance conviviale. Cette année, ce sera également l’occasion d’assister au vernissage de l’exposition féministe Diakhassé, présentée dans le cadre du Rallye Expos de Vues d’Afrique. Peinture, lecture de textes, danse et autres performances artistiques seront au rendez-vous afin d’explorer diverses thématiques relatives aux rôles des femmes africaines dans leurs sociétés.

Un mélange entre art et développement durable

Quoi de mieux que d’utiliser l’art comme moyen d’expression pour aborder la solidarité internationale et ses enjeux? Diakhassé est une exposition multisensorielle qui porte un regard croisé sur la situation actuelle des femmes africaines et met en lumière les perceptions de femmes d’ici et d’ailleurs, engagées pour l’égalité. Deux des participantes à cette exposition sont aussi d’anciennes volontaires de SUCO. Ayant toutes les deux réalisé un mandat au Sénégal, elles partagent leur expérience, qui va au-delà de la coopération internationale. À travers leurs pinceaux et leurs plumes, elles vous invitent à la découverte de thématiques qui leur tiennent à cœur, dont la place des femmes dans l’économie solidaire et leur adaptation face aux effets néfastes des changements climatiques.

« Lorsque nous sommes volontaires nous avons la chance de ne pas simplement nous arrêter au travail à réaliser, nous nous intégrons à une communauté, accueillons une nouvelle culture et trouvons nos repères entre Eux et Nous. Cette exposition, c’est ma façon de mettre en lumière des luttes qui me tiennent à cœur, mais surtout des femmes et des filles rencontrées qui, chacune à sa façon, luttent pour un monde plus égalitaire », souligne Éléonore Durocher-Bergeron, artiste peintre et ancienne volontaire de SUCO.

« Féministes, tant qu’il le faudra! »

Diakhassé fait écho au thème de la Journée internationale des femmes de cette année ainsi qu’aux luttes et aux revendications des femmes d’ici et d’ailleurs. La question de l’égalité entre les femmes et les hommes est transversale dans l’approche de SUCO et de ses activités.

Québécoises ou africaines, les artistes de la soirée sont avant tout des femmes. Elles ont toutes une démarche artistique spécifique dans laquelle on perçoit leur engagement certain en tant que femme et féministe.

« Être le fruit de la diversité, d’ici et d’ailleurs, offre de multiples possibilités. En participant à cette exposition, c’est mon siège de trait d’union que je retrouve. Je raconte les histoires des femmes que j’ai rencontrées, leur vie, leurs pérégrinations et leurs victoires… surtout leurs victoires. Les femmes de mon histoire sont des forces de la nature », souligne Marlyatou Dosso, blogueuse d’Afriknow et participante de l’exposition.

Késoued, artiste peintre camerounaise, quant à elle, dépeint un brassage culturel particulier. Les réalités de la vie quotidienne en Afrique et le respect de la femme constituent des messages qu’elle véhicule à travers ses œuvres riches en couleurs éclatantes.

La participation aux Retrouvailles est gratuite. Les gens doivent réserver leur place en ligne (http://suco.org/events/retrouvailles-2018/). Le vernissage débute dès 18 h et des bouchées à saveur africaine seront servies au cours de la soirée. L’exposition Diakhassé se tiendra exclusivement du 1er au 30 juin à la Maison de l’Afrique.

À propos de SUCO

SUCO est un organisme de coopération internationale fondé en 1961. Il réalise des projets de développement durable visant à renforcer l’autonomie des personnes, des organisations et des collectivités dans six pays : Burkina Faso, Haïti, Honduras, Nicaragua, Pérou et Sénégal. L’expertise de SUCO se situe principalement dans les domaines de l’agriculture durable, du développement local, de l’égalité entre femmes et hommes, de la mobilisation citoyenne et de l’entrepreneuriat rural.

-30-

Renseignements :
Yasmina Britel
Agente de programme – Éducation à la citoyenneté, SUCO

Tél. : (514) 272-3019, poste 234
Cell. : (514) 219-0810
Courriel : yasminabritel@suco.org