Les femmes se mobilisent pour la création du Québec de demain

 

 

 

Pour faire preuve de résilience face aux conséquences de la pandémie que nous vivons, la solidarité devra occuper une place importante dans nos actions en tant que société. Afin d’appuyer une transition juste, le plan d’action pour rebâtir le Québec suite à la crise se doit d’être inclusif et miser sur le bien-être de chaque membre de la société. Nous le savons, ce sont les groupes marginalisés qui ressentent le plus les effets négatifs liés aux crises, qu’elles soient économiques, climatiques ou sanitaires. Les inégalités s’en voient donc intensifiées. 

Dans les derniers jours, la directrice générale de SUCO, Geneviève Giasson, a signé une lettre destinée au premier ministre François Legault, qui met de l’avant l’engagement des femmes à la cocréation d’une société québécoise d’après COVID-19 juste et durable. Près de 1600 femmes engagées dans la communauté ont signé la lettre initiée par le Réseau des femmes en environnement, et qui a été envoyée vendredi le 24 avril. Elles soutiennent l’importance de réfléchir à la relance de l’économie en tenant compte des impacts différenciés de la situation pour les femmes, tout comme pour toutes les collectivités marginalisées. 

Elles demandent également à ce que l’effort de redémarrage soit guidé par les leçons tirées des causes et impacts de la crise sanitaire, et se fasse dans la représentativité des personnes en position d’influencer et de prendre des décisions avisées. Les recommandations des spécialistes en santé publique, action climatique, développement durable et intégration sociale doivent être écoutées. En fait, toutes les ressources dont nous disposons doivent être mises en commun en ce moment clé de la création de notre avenir. 

En seulement quelques jours, des citoyennes de tous les âges, issues de différentes régions du Québec et identifiées à des mouvements et organisations variés se sont mobilisées. Elles se sont unies pour la vision d’une société de demain résiliente, durable et capable d’assurer de meilleures conditions de vie à toutes et tous. 

Chez SUCO, nous ressemblons des personnes et des savoirs pour construire avec les femmes des pays où nous intervenons des solution adaptées à leur réalité. Nous mettons en place des conditions assurant le respect des droits et la participation des femmes à l’élaboration des solutions et aux bénéfices qui en découlent. Nous reconnaissons l’importance et l’urgence d’agir sur les enjeux alimentaires et climatiques qui conditionnent l’avenir de l’humanité. Ces enjeux touchent particulièrement les personnes pauvres et marginalisées, notamment les femmes.

 

Pour en savoir davantage, consultez la lettre ici.

 


Renseignements supplémentaires:

Oswaldo Gutiérrez Bayardi
Responsable des relations publiques et des communications
(514) 272-3019 poste 225
Courriel: oswaldogutierrez@suco.org

 


Ciné Vert présente : ciné-discussion sur la souveraineté alimentaire

 

Le festival Ciné Vert, présenté par SUCO et Funambules Médias, vous invite à visionner gratuitement le film La ferme et son État de Marc Séguin entre le 11 et le 14 mai et à participer à un panel de discussion sur la souveraineté alimentaire au Québec, animé par la journaliste Catherine Mercier, le 14 mai à 19h, en direct sur la page Facebook de Ciné Vert

Dans le contexte actuel de pandémie, de nombreuses voix soulèvent des inquiétudes sur la sécurité alimentaire du Québec, critiquant une forte dépendance aux importations de nourriture et de main-d’oeuvre pour assurer l’approvisionnement de la population. Avec des possibilités de pénuries de nourriture et d’une hausse des prix découlant du resserrement des frontières et de la montée d’une logique protectionniste, plusieurs ont lancé l’idée de renforcer la souveraineté alimentaire du Québec. Après avoir suivi le débat public autour de l’agriculture avec attention, nous vous convions à visionner le film La ferme et son État du réalisateur Marc Séguin et à réfléchir en sa compagnie et celle de panélistes chevronnés·es  pour faire avancer la discussion sur des enjeux aussi cruciaux que l’alimentation et l’agriculture.

Visionnement gratuit: La ferme et son État de Marc Séguin

Visionnez le film La ferme et son État gratuitement en ligne du 11 mai 19h00 au 14 mai 19h00 et venez assister au grand panel sur la souveraineté alimentaire.

Pour visionner le film, rendez-vous sur ce lien.

 

Panel de discussion: Pour une souveraineté alimentaire au Québec

C’est quoi, au juste, la souveraineté alimentaire? Et comment l’atteindre? Qu’est-ce que cela entraîne pour les producteurs·trices et les consommateurs·trices québécois·es? Et quels obstacles pose le système agricole actuel pour atteindre un tel objectif? Quel rôle pourraient jouer les petits producteurs locaux et comment les outiller convenablement? Comment les citoyens·nes peuvent-ils·elles y contribuer? Quelles autres solutions pourrions-nous mettre en œuvre collectivement pour parvenir à mieux nourrir le Québec ?

 

Animation : Catherine Mercier, journaliste et animatrice de La semaine verte à Radio-Canada

Panélistes :
Marc Séguin, artiste peintre et cinéaste, réalisateur du film La Ferme et son État.
Louis Robert, agronome.
Maude Prud’homme, agricultrice et militante écologiste.
Patrick Mundler, professeur à l’Université Laval et spécialiste des circuits courts alimentaires.

 

Diffusion en direct sur les pages Facebook de Ciné Vert, SUCO solidarité union coopération, Funambules Médias et la Maison du développement durable.

Pour plus d’informations, visitez l’Événement Facebook.

 

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

 

Merci à nos partenaires
Maison du développement durable
Caisse d’économie solidaire Desjardins
K-Films Amérique
Ciné-Verdun

 


À propos de Ciné Vert

S’inscrivant dans la volonté de SUCO et Funambules Médias de favoriser un engagement citoyen, Ciné Vert, par un processus de médiation culturelle, se présente comme un espace de rencontre, de réflexion et d’échanges sur des enjeux actuels touchant notre société. Dans un contexte où les problèmes environnementaux sont manifestes et les actions collectives urgentes, les films présentés permettent de prendre un certain recul afin de mieux comprendre des situations complexes qui passent souvent sous les radars des médias traditionnels. Le cinéma nous apparaît comme un moyen indéniable de réunir l’ensemble des acteurs·trices de changement qui s’intéressent à l’environnement et à la transition écologique.  Le festival, quant à lui, deviendra un pôle de convergence, voire un lieu de départ vers l’action. 

La 2e édition de Ciné Vert était initialement prévue du 15 au 19 avril 2020 à Montréal, mais aussi à Sherbrooke, Trois-Rivières, Québec, Baie-Saint-Paul et Gaspé au cours du mois d’avril.

 


Renseignements supplémentaires:

Yasmina Britel
Agente de programme à la mobilisation du public
(514) 272-3019 poste 234
Courriel: yasminabritel@suco.org